Cheick Omar raconte FESTIBLUE

<< Retour

 

FESTIBLUE s’impose à Conakry comme l’événement culturel majeur. Plus de 2 300 jeunes, provenant des quatre coins de la capitale, répondent au rendez-vous mensuel de la Bluezone. Pendant plus de trois heures, des artistes confirmés ou en herbe se partagent avec brio la scène du FESTIBLUE.

cheick

Cheick Omar, artiste R&B, chanteur, acteur, compositeur, nous livre ses impressions sur l’événement et la scène FESTIBLUE.

Cheick Omar, pourquoi avoir participé à FESTIBLUE ?

La scène FESTIBLUE devient incontournable à Conakry. Elle m’a donné l’occasion d’exercer mon art. C’est une scène d’exception pour les artistes guinéens. Un artiste a besoin de s’exprimer sur scène pour évoluer et être en contact avec son public, et FESTIBLUE me donne cette opportunité. Même en période d’Ebola, la Bluezone met en place un cadre sanitaire sûr où  nous pouvons échanger avec nos fans en toute tranquillité.

Parlez-nous du public de FESTIBLUE?

FESTIBLUE est en constante évolution. J’ai assisté aux 3 éditions, à chaque fois nous avons plus de fans qui viennent de partout pour nous soutenir. Le public est super, les gens s’amusent et on le ressent sur scène. Nous faisons vibrer le public, et il nous donne l’énergie nécessaire pour donner le meilleur de nous-mêmes.

Que pensez-vous de la marque de fabrique de FESTIBLUE qui est le live music ?

Le live music est très difficile, mais essentiel. Il faut l’encourager pour permettre à un artiste d’évoluer.

Cet artiste bilingue aux multiples talents a commencé à imiter Michael Jackson lors des kermesses scolaires quand il avait seulement 12 ans. Ovationné par ses pairs,  Cheick Omar a créé un groupe de rap Woodnit’x avec Kemy de Légitime Défense et Lyricson. Ne délaissant pas son premier amour, il lance avec le label américain «  R U Ready Music Group » son premier disque « Une histoire d’amour » en vente sur iTunes.

Nous vous donnons rendez-vous jeudi 30 avril pour la prochaine édition FESTIBLUE, l’événement majeur de la scène artistique guinéenne.

festiblue retouchée

PARTAGER