Exposition « Révélation » de l’artiste en herbe Xavier Curtis

<< Retour

Amoureux de l’art sous toutes ses formes, Xavier Curtis est un jeune peintre de 21 ans qui a choisi la Bluezone de Kaloum pour son exposition, dont le titre est ‘’Révélation’’.  Dans cet entretien, il nous révèle son seul moyen d’expression,  l’art, qu’il a choisi pour faire carrière.

Curtiss

Comment est venue ta passion pour la peinture?

Je dirai que c’est de famille, il y a beaucoup d’artistes dans ma famille. Mais je suis le seul qui a eu le courage de faire carrière bien que ce ne fut pas très facile au départ avec mes parents. Déjà, dès mon jeune âge, je dessinais partout et j’utilisais tout ce qui me tombait sous la pour faire mes représentations.

Quelle est ta source d’inspiration ?

Je suis inspiré par tout. Des faits d’actualité, l’histoire, la géographie, la philosophie, les sons…

Un de mes objectifs également est de parler de l’histoire. C’est le cas de mon œuvre « Le retour de Panthalassa ». Panthalassa était un vaste océan global qui a entouré la Pangée seul continent à l’époque de la préhistoire. Donc cette représentation parle du réchauffement climatique, qui est un sujet d’actualité. J’essaie de tirer la sonnette d’alarme pour inciter les gens à protéger notre environnement. En adoptant des gestes écologiques, nous contribuons à la préservation de ce dernier.

Et dans mes œuvres, je  n’ai pas eu vraiment d’influence parce qu’au moment où je commençais, je ne connaissais pas les grands peintres dont tout le monde parle. Par contre, j’aime bien les œuvres de Leonard de Vinci, Basquiat, Van Gogh, Monet, Picasso.

Est-ce que tu vis de ton art ?

Je vis de mon art depuis maintenant trois ans. J’ai participé aux expositions nationales et internationales. Mais il faut reconnaître que je rencontre des difficultés à vendre mes tableaux en Guinée parce que culturellement, la population n’a pas trop cette habitude d’acheter des œuvres d’art, et notamment des  tableaux. Pour l’instant, 60 à 70 % de mes tableaux se vendent en dehors de la Guinée.

Quel est ton point de vue artistique de la Bluezone si tu devais la peindre?

Je dirais que la Bluezone représente le titre même de mon exposition qui est « La révélation ». Et j’ai un tableau du même nom qui a des portes, des fenêtres, des figures… qui t’amène à faire des choix. C’est comme la Bluezone qui est un espace très nouveau pour les gens. Donc quand ils arrivent, ils ont devant eux des choses qui s’offrent à eux et donc ils ont un choix à faire, selon leur goût.

PARTAGER