Les « Nuits du Ramadan » sur la Bluezone de Kaloum

<< Retour

Dès la « coupure du jeûne », la jeunesse de Conakry se donne rendez-vous sur la Bluezone. C’est l’escale privilégiée des Guinéens qui, chaque soir, se reconnectent au monde et échangent entre eux.
BZ nuit

Eclairés par les lumières, connectés à l’énergie produite par les batteries LMP du Groupe Bolloré, les noctambules de Conakry déambulent à travers la Bluezone. D’un espace à l’autre, ils forment des groupes de taille et d’intérêts variés, avec un point commun cependant : un appareil électronique connecté à la Wi-Fi de la Bluezone.

On peut apercevoir partout des petites lumières émanant de tablettes, d’ordinateurs et de téléphones allumés et connectés. La conversation digitale s’empare de ce lieu de vie, en plein milieu de la nuit. Les jeunes basketteurs capturent sur écran les réussites de leurs équipes et les partagent avec leurs amis partout dans le monde. D’autres préfèrent lire des magazines numériques dans la salle des lumières. Certains répètent une chorégraphie pour leurs prochaines prestations dans la salle de spectacles. D’autres encore prennent des selfies sur les bancs du jardin.

Aïssatou SOUMAH, qui est venue se désaltérer à la fontaine après sa marche rapide sur la piste, déclare : « A la Bluezone, de jour comme de nuit, on a de quoi s’occuper ».

PARTAGER